© 2019 Sybille du Hays

Works

À l'Arbre Vert
1/12

Installation - un espace de projection en bois OSB - L : 6m l : 3,5m H :2,5m - vidéo projecteur à l'intérieur de l'espace -  projection à même le bois - 4 dessins 120cmx140cm - crayon sur papier - éclairage individuel pour chaque dessin - l'environnement de l'installation est plongé dans le noir

 

 

 

Parce qu’il n’y a plus d’occasion, sur le trajet quotidien des habitants de Goldbach-Altenbach, de s’arrêter, de se croiser et donc de se parler, j’ai voulu proposer un dialogue entre les uns et les autres. Le récit de chacun sur le village permet ainsi de construire une nouvelle Histoire du territoire.

 

La caméra est observatrice de la conversation tout en faisant partie de la table-ronde à laquelle les habitants sont conviés. C’est un jeu de regard qui est mis en scène : le regard peut s’adresser à un personnage hors-champ et induit ainsi le dialogue, l’échange et l’intéraction entre les différents villageois. Les générations se croisent, les “ historiques ” côtoient les nouveaux venus... Objets et images ont également leur place dans le débat et dans cette Histoire.

 

Tout le monde est filmé devant un même fond noir, un décor intemporel qui ne distingue personne en particulier.

 

Une série de dessins accompagne la vidéo : images fantômes dont les contours s’effacent peu à peu. Les lieux esquissés sont les anciens points de rencontres qui parsèment les histoires du village. Ces endroits qui ont participé à la création des liens entre les habitants. Ainsi le Restaurant Fischer, le Café Bellevu, le Café à l’Arbre Vert, l’épicerie et le café chez Horny surgissent du passé. Certaines parties du dessin sont bien distinctes et d’autres s’effacent pour laisser place au blanc du papier, comme un souvenir qui au fur et à mesure du temps devient moins précis.

 

 

La résidence :

Cet appel à projet lancé à l’initiative du Parc naturel régional des Ballons des Vosges consiste à mettre en place des résidences d’artistes dans de petites communes de son territoire. Sa philosophie : « artistes et habitants imaginent ensemble une société ou chacun rencontre son voisin pour un monde plus solidaire et plus convivial ».

Un artiste vient ainsi habiter dans le village pendant deux mois et devient un nouvel habitant. Ces résidences sont imaginées dès le départ avec les élus de la commune qui définissent un thème, une question, soumise aux artistes comme point de départ de leur travail. À l’issue, l’artiste restitue son travail et présente une création dans le village, évènement auquel tous les habitants sont conviés.

Cette action reçoit le soutien de la DRAC Alsace et des Régions Alsace Lorraine et Franche-Comté.